FFRS - Fédération Française de la Retraite Sportive -L'assurance sport santé des seniors !

VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE... SUITE



Vous avez pu lire dans Vital’ité un article sur la réglementation et les bonnes pratiques qui entourent le vélo à assistance électrique. Si vous avez envie de vous lancer dans l'aventure, voici quelques caractéristiques importantes à prendre en compte pour bien choisir le modèle...

Le moteur
Les VAE sont équipés de différents types de moteurs (moteur dans le moyeu avant, moteur dans le pédalier, moteur dans le moyeu arrière). Ils se différencient par leur gestion de l’assistance et leur puissance maximale.
Avec le moteur dans le moyeu avant, vous aurez la sensation d'être tiré comme sur un Solex, le moteur dans le pédalier est plus agréable, mais aussi plus puissant, il a aussi l'avantage d'équilibrer le vélo... quant au moteur dans le moyeu arrière, aucune côte ne lui résistera !

Pour le mode d'assistance, privilégiez plutôt un modèle avec capteur de force ou de couple dans le pédalier pour avoir l’impression d’aisance et de confort sur la route. La conduite se fait donc sans à-coups.

• Privilégier un vélo comportant plusieurs niveaux d’assistance.
• Opter pour un moteur avec le plus de couple possible. Exprimé en Nm (Newton mètre), plus le couple est élevé, plus la sensation de facilité est grande. Le couple peut aller de 15 à 85 Nm.

La batterie
Elle donne au vélo son autonomie et sa puissance. Plus elle est performante plus votre appareil aura de chance de durer. Sa performance est la combinaison de sa tension exprimée en Volt (V) et de sa capacité exprimée en Ampère-heure (Ah). Il existe des batteries au plomb, au nickel cadmium et des batteries au lithium.

Il faudra donc choisir en fonction du type de trajets que vous prévoyez de réaliser :

• pour des trajets courts : une batterie 8 Ah suffit,
• pour des trajets avec côtes : privilégier du 10 Ah -36V

Plus l’ampérage est élevé plus l’autonomie est grande, plus le voltage est élevé plus la conduite est
« facile ».

Une batterie neuve de 36V-10Ah permettra de faire plusieurs dizaines de kilomètres à une allure comprise entre 15 et 25 km/h. Tout cela avec un coût de recharge négligeable de l’ordre de quelques centimes d’euros pour une cinquantaine de kilomètres. En clair pour tenir sa batterie en bonne santé cela demande un bon entretien et une utilisation dans de bonnes conditions !


L’entretien
Vous êtes l’heureux détenteur d’un vélo à assistance électrique ou vous prévoyez d’acheter un ? Voici quelques suggestions pour entretenir votre batterie :
• stockez-la dans un endroit sec et à l’abri, de préférence à température ambiante,
• lorsqu’elle n’est pas utilisée depuis un mois, laissez-la charger entre 30 et 60 % de sa capacité,
• ne jamais laisser la batterie inutilisée plus de deux mois sans la charger, l’idéal est de la mettre à charger une à deux fois par mois pendant 20 à 30 minutes,
• dans tous les cas, pas de panique, sur n’importe quel modèle un remplacement de batterie est une chose aisée.

Cela veut dire que vous avez la possibilité d’investir dans un mode de déplacement longue-durée. Alors qui sera le premier à l’arrivée ? Prêts ? Feu ? Roulez avec assistance électrique !
 

Fédération Française
de la Retraite Sportive

12 rue des Pies - CS 50020
38361 SASSENAGE CEDEX
Tél. : 04-76-53-09-80
Email : accueil@federetraitesportive.fr
Facebook Twitter