FFRS - Fédération Française de la Retraite Sportive -L'assurance sport santé des seniors !

AG : RAPPORT MORAL DU PRÉSIDENT



AG : RAPPORT MORAL DU PRÉSIDENT
« Comme chaque année, il me revient de tenter de tirer des enseignements de l’exercice écoulé, marqué d’abord par les élections et le renouvellement du Comité Directeur fédéral.

Chacun comprendra qu’il aura fallu quelques mois à cette nouvelle équipe pour arrêter définitivement ses axes de travail, grâce à des échanges approfondis entre les différents élus.

Vous avez tous noté que le projet fédéral, notre projet commun, qui vous avait été présenté en octobre à Paris, a été définitivement calé à l’automne. Pour le faire partager par le plus grand nombre, il a été publié sous une forme plus synthétique dans le dernier numéro de Vital’ité.

Je ne vous infligerai pas une relecture de nos priorités qui se situent, de toute façon, dans la ligne antérieure. Je remarquerai toutefois que l’application uniforme sur le territoire est plus délicate qu’il n’y paraît, tant les différences sont importantes entre les Corers, les Coders et les clubs, tant aussi les particularismes locaux aboutissent à des lectures différentes de notre ligne de conduite.

Avec plus de 83 000 licenciés/passagers en 2017, nous sommes aux commandes d’un géant des mers parfois secoué par les tempêtes.

Quelques troublions ont fini par prendre le large laissant l’équipage interdit après avoir fait nombre d’efforts pour assurer la cohésion d’ensemble. Je veux parler, bien sûr, des quelques clubs qui, pour des raisons souvent de personnes, nous ont quitté.

Retenons que cette fuite est le plus souvent caractérisée par un nombre de licenciés inférieur à 50 et l’offre d’une seule activité. Il nous faudra prévenir, par des mesures adéquates, ces abandons.

Au-delà de ces rares crises aiguës, des tensions périodiques apparaissent, ne laissant pas de surprendre ceux qui pensent que l’âge venu, la sagesse l’emporte sur les querelles d’ego. Elles posent d’ailleurs la question fondamentale suivante : qu’est-ce qu’une fédération ? Qu’est-ce que notre fédération ?

La Fédération française de la retraite sportive n’est pas qu’un comité directeur fédéral.
Elle est une pyramide
constituée de composants forcément disparates, fruit du processus démocratique par lequel tous les dirigeants des clubs et comités sont élus.

Pas étonnant alors que certains « inventent » des politiques locales, des communications particulières, des modes de fonctionnement distincts.
Mais la richesse de cette diversité reste ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous différencie : c’est le projet fédéral, c’est-à-dire le souci du bien-être de nos membres, la préoccupation majeure de leur plaisir de pratiquer le sport ensemble.

Et pour mieux partager le projet fédéral, nous devons redoubler d’efforts.

Avec Vital’ité, avec Vital ’news, rénovés dans leur présentation, et avec les participations des membres du comité directeur aux assemblées territoriales.
Ils sont insuffisants, notamment parce qu’ils ne touchent pas la cellule de base qu’est le club. Car à toutes ces assemblées générales, les licenciés des clubs sont absents et seuls leurs mandants entendent notre discours.

Dès lors, c’est via les Corers et Coders que l’information pourrait mieux circuler : auprès des membres des clubs, par ces rencontres interclubs que certains organisent déjà, ainsi que par les relais d’information que pourraient être les animateurs. Souvenons-nous que ces animateurs de clubs sont d’abord des animateurs fédéraux. Plus de 5000 à travers nos 450 clubs, ils représentent un vecteur de communication insuffisamment utilisé. Je tiens au passage, au nom de tous, à les remercier chaleureusement pour tout le travail accompli « sur le terrain ».

Il nous appartient de les valoriser dans cette dimension fédérale pour qu’ils soient, aux côtés des instructeurs et des dirigeants, les propagateurs des valeurs fédérales. Ainsi devrions-nous rappeler à chacune et chacun qu’il (qu’elle), appartient à la seule fédération exclusivement dédiée aux seniors et qui prétend, à juste titre, bien connaître leurs souhaits et besoins de pratique.

Nous devons réfléchir ensemble pour prendre des décisions concrètes car ce sujet est toujours évoqué et jamais traité.

2017 a vu de nombreux changements affecter notre Fédération, à commencer par les départs et arrivées, sans égaux les années antérieures : la direction technique est renouvelée par moitié après le départ de Marie-Claude Servaes, figure charismatique de notre FFRS, celui de Michel Polikar, pilier fédéral s’il en fut et Marion Rabier, conseillère technique fédérale, trop vite retournée vers son sud-ouest natal.

Sont arrivés successivement une nouvelle directrice technique nationale, Sylvie Kinet, et Benoit Leroux, conseiller technique, tous deux agents de l’État (qui nous a permis de conserver ces deux postes) suivis de Laura Scortesse, personnel fédéral, affectée en Auvergne-Rhône-Alpes. Séverine Haas complète l’équipe à raison de 24 h par semaine.
Précisons que Benoit, domicilié près de Narbonne, œuvrera pour une partie de son temps auprès du Corers Occitanie et des Coders qui le constituent.
Bienvenue à eux tous.

Au siège fédéral, notre directrice générale, Michèle Dachet, est partie en retraite, remplacée par Bernadette Peyrigué, alors que Valentine Figarol a souhaité prendre un congé sans solde pendant un an. Pierre Vattard pallie son absence.

De leur côté, Maxime Le Boursicault reste en Ile-de-France et Matthieu Capron s’est installé à Bordeaux où il soutiendra le développement en Nouvelle-Aquitaine. Ainsi le territoire sera mieux quadrillé par les cadres techniques.

Ces changements ont bien sûr impacté notre quotidien, notamment celui du siège qui, petit à petit, voit les personnels s’adapter à un fonctionnement toujours plus efficace.

Un mot concernant les locaux du siège dont l’étude conduite par Yolande Guériaud, avec le concours de Jean-Claude Cranga, Michèle Ast et Gilles Denux a mis en évidence de nombreux points à améliorer et qui se solde aujourd’hui par les décisions suivantes :

• • Le personnel administratif reste à Sassenage au 1er étage,
• • Le local du rez-de-chaussée sera libéré,
• • Et une antenne de plus grande proximité sera créée à Lyon pour accueillir les réunions de commissions, des bureaux pour les élus, la directrice technique nationale et Laura Scortesse ainsi que des espaces de stockage pour le matériel d’activités et de stages.

Je voudrais remercier devant vous celles et ceux qui ont pris une retraite bien méritée après avoir beaucoup donné à notre Fédération.

Je remercie également les personnels du siège pour leur loyauté vis-à-vis du comité directeur, ainsi bien sûr que tous mes collègues pour leur investissement dans les différentes commissions. Leurs présidents respectifs ont dû prendre la mesure de dossiers parfois délicats et je les félicite, ainsi bien sûr que le secrétariat général. Tous ont abattu une tâche considérable.

Je n’oublie pas les efforts des membres de la direction technique nationale sans qui nous n’aurions pas pu enregistrer la création de nombreux clubs, notamment en Ile-de-France.

Grâce à la détermination de tous (et malgré la perte des quelques clubs), nous enregistrons, en 2017, une nouvelle progression de nos licences avec + de 3 % par rapport à 2016.

La progression de nos effectifs est très encourageante pour tous, puisqu’elle est unique dans un ensemble de fédérations qui subissent au contraire des pertes d’adhérents. C’est le signe que nous sommes sur une voie positive qui répond aux attentes des plus de 50 ans en attente d’activités de qualité aux coûts réduits, grâce à l’engagement de tous nos bénévoles que je salue à nouveau chaleureusement.

Cette « vitalité » nous permet de ne pas prévoir d’augmentation de la cotisation fédérale, au moins dans l’immédiat, mesure qui je pense sera appréciée. Nous resterons vigilants sur l’état de nos finances, excédentaires en 2017, ce qui nous permettra, en cas de retournement de tendance, d’affronter les dépenses imprévues ou à prévoir comme la rémunération entière de nos conseillers techniques fédéraux après la disparition de l’aide de l’État.

Nous poursuivrons notre développement en 2018, avec une aide pouvant atteindre 3 000 € par club créé, avec des actions de formation mieux financées (2 € supplémentaires par journée). Nous intensifierons notre communication également.

Merci à tous qui poursuivez l’action fédérale, qui accueillez des jeunes en service civique, qui faites valoir auprès des pouvoirs publics nos programmes en faveur de la santé des seniors, y compris les plus faibles avec nos SMS.

Merci à vos efforts de formation, de communication, de promotion.

J’ai cité des départs pour raisons personnelles ou de retraite, je n’oublie pas celles et ceux, animateurs, dirigeants ou simples membres qui nous ont quittés dans l’année écoulée avec une pensée toute particulière pour notre chère Christiane Valtier qui est partie il y a quelques semaines.

Je vous remercie et vous souhaite une assemblée générale fructueuse à Saint-Jorioz que Gabrielle Rothan a su organiser avec le concours des élus et personnels.

Merci à tous. »

Gérard DESHAYES

Fédération Française
de la Retraite Sportive

12 rue des Pies - CS 50020
38361 SASSENAGE CEDEX
Tél. : 04-76-53-09-80
Fax : 04-76-27-46-84
Email : ffrs38@free.fr Facebook Twitter